Biographie

Photo Valéri Lavoie

Histoire d'une conteuse

Dès son plus jeune âge, son grand-père l’initie aux histoires en distillant dans ses biberons les récits des aventures du fabuleux et célèbre héros international « Oncle Vernet ».

Petite fille, elle s’essaye à la narration devant un public familial attendri et compréhensif en racontant les livres des bibliothèques rose, verte, rouge et or, bleue à pois jaunes et arc en ciel.

Etudiante, elle débute sur les planches dans le rôle d’un Jésus-Christ féminin et poursuit depuis ses velléités de grandeur en créant et mettant en scène ses propres pièces, ce qui lui donne l’occasion de faire endosser à d’autres des rôles à leur image ou pas.

Plus tard dans la Drôme, elle raconte le théorème de Pythagore et les identités remarquables à un public nombreux mais pas toujours conquis et des histoires imaginaires à ses jeunes enfants qui en choisissent le thème et les personnages.

A partir de 2010, bien persuadée que les dragons existent et que, grâce aux contes, on peut en triompher, elle se donne et s’adonne entièrement à sa passion pour les histoires et devient conteuse à part entière.

Elle voyage un peu, beaucoup, passionnément à la rencontre des gens et elle puise dans les cœurs, les paysages, les saveurs et les odeurs des pays proches et lointains les matériaux de ses spectacles.
Conteuse Biset Sophie - Biographie

Merci à

Alberto Garcia Sanchez et Kamel Guennoun avec lesquels j’ai fait mes premiers pas contés

Françoise Diep, Pepito Mateo et Luigi Rignanese  qui m’ont guidée pour les pas suivants

Jihad Darwiche avec lequel je travaille depuis 2010 et qui m’accompagne de ses conseils avisés et de sa grande bienveillance  sur toutes mes dernières créations

Marc Aubaret et l’équipe du CMLO où j’ai suivi de 2010 à 2013 la formation dite  « longue » qui ne m’a pas paru telle mais tout à fait passionnante et enrichissante. Formation que j’ai clôturée par un mémoire sur les représentations de la mort dans la littérature orale 

Merci aussi à :

Catherine Contour et ses stages d’hypnose pour la création artistique qui m’ont donné accès à des ressources personnelles insoupçonnées 

Pauline Sales (écriture dramatique), Jean- Marie Roth( écriture de scénarios),  Geneviève Bellon (écriture) qui ont ouvert des voies à mon stylo

Sophie de Grivel, ma professeure de yoga ashtanga qui m’aide à prendre soin de mon corps pour que mon âme ait envie d’y rester. 

Et j’adresse aussi de vifs remerciements  aux montagnes drômoises et au village de Pont de Barret où il fait si bon vivre.

REPERTOIRE

Répertoire de Sophie Biset

MAIS QU’EST-CE QU’ELLE RACONTE ?

Dans mes spectacles, j’aime mélanger le contemporain et le traditionnel et en faire les matériaux d’un seul grand récit. 

Curieuse des histoires du monde, j’ai un  vaste répertoire :

Contes traditionnels de tous les pays :

Je plonge sans cesse avec bonheur dans ce vivier inépuisable et magnifique, notamment pour mon émission de radio mensuelle «  Mais qu’est-ce qu’elle raconte ? »

Mes thématiques préférées : les métamorphoses, les héroïnes, la mort et les renards.

Récits de vie :

J’aime raconter les destins de personnes célèbres qui m’ont particulièrement émue comme Amélia Earhart, Anna Politkovskaia, Niki de st Phalle…

Mais je m’intéresse aussi à des inconnu(e)s : lors de collectes j’ai recueilli des témoignages très prenants qui sont venus s’ajouter aux contes comme matériaux de mes spectacles ou sont devenus spectacles à part entière :

Ainsi j’ai créé une histoire à partir du vécu des anciennes ouvrières des moulinages de Pont de Barret le village où j’habite.

Pour «  Feue la vie » j’ai collecté des personnes qui avaient vécu des expériences de coma.

Histoires contemporaines :

J’invente aussi des histoires et j’adapte des textes littéraires comme le beau récit de Pascal Teulade : «  Bonjour Madame la Mort ».

OÙ ?

J’ai animé des ateliers en milieu scolaire et en milieu carcéral, j’ai conté à l’hôpital, dans des médiathèques et des salles de fête, des salles de spectacles et des lieux insolites, dehors ou dedans en toutes saisons et à des publics très variés : parce que les histoires sont de partout et vont partout !

COMMENT ?

Souvent seule en scène, j’aime aussi collaborer avec d’autres artistes. J’ai eu maintes fois l’occasion de raconter à plusieurs et cela a toujours été de belles expériences!

J’ai aussi travaillé avec une violoniste et un multiinstrumentiste très doué pour l’improvisation !

Depuis quelques années, avec mon amie Lucie Galibois accordéoniste et chanteuse, nous présentons des spectacles contes et musique : «  Dans la nuit, il n’y a pas que des fantômes » et «  Shiva si tu savais », notre dernière création.